Algérie Actualité

Accueil du site > Economie > Algérie : Vols de câbles téléphoniques

Algérie : Vols de câbles téléphoniques

SOUSTITRE

jeudi 20 décembre 2012, par Dznet

Lors d’une rencontre avec la presse organisée, hier, par la direction régionale d’Algérie Télécom qui chapeaute les wilayas de Mostaganem, Mascara, Aïn Témouchent et Oran, qui vient d’être scindée en deux directions opérationnelles Est et Ouest, un état des lieux des activités d’Algérie Télécom a été établi, en plus des perspectives de développement.

En introduction, le directeur de la Communication est intervenu pour expliquer les nouvelles orientations du groupe, en matière de satisfaction de la clientèle ainsi que de ses rapports avec la presse. Pour lui, les exigences formulées par la clientèle sont légitimes et depuis l’arrivée du nouveau directeur général, des directives strictes ont été répercutées aux responsables de wilayas pour prendre en charge les doléances des abonnés avec un système d’information élargi.

Dans le souci de renforcer les relations avec la presse, l’intervenant a préconisé la création d’un club de la presse à Oran qui constituera un espace de débat et de formation continue ainsi que des visites de sites pour les journalistes d’autant que le secteur des TIC est en continuelle évolution. Afin de renforcer la place de leader dans la téléphonie, Algérie Télécom a offert aux anciens clients la possibilité de remettre en service leurs lignes suspendues à travers la formule " Sehelli " (facilite- moi) et qui a permis, 3 ans après, de récupérer 200.000 lignes alors qu’il est attendu que ce chiffre augmente encore durant l’année 2013.

De leur côté, les directeurs opérationnels qui sont intervenus ont mis l’accent notamment sur le taux d’avancement du système MSAN, à travers la généralisation de la fibre optique. Ainsi pour Oran, 1.000 km de fibres optiques ont été installés alimentant 59 postes MSAN. Cette modernisation du réseau s’effectue parallèlement au développement que connaît cette opération qui vise à améliorer la qualité de service et notamment du débit ADSL. Néanmoins, en face de ces lourds investissements qui s’ajoutent à la réalisation du câble sous-marin Oran-Valence et dont les plate-formes ont été déjà installées, à Valence et sur la plage de Trouville, à Oran, et ce, dans le but de sécuriser la connexion et éviter tout " bug " comme celui qui a suivi le séisme de Boumerdès, en 2003, les actes de sabotage et de vandalisme sur les installations téléphoniques et du réseau, prennent des dimensions inquiétantes.

A ce sujet, le directeur régional d’AT révèle que si la facture s’est élevée en 2009 à 1,5 milliard de DA, elle a été de 5 milliards, l’année suivante, de 9 milliards en 2011 et pour cette année, elle est estimée à 13 milliards. A ces dépenses imposées par ces pratiques condamnables, s’ajoute le manque à gagner et les désagréments que subissent les clients. Le phénomène touche tout le territoire national et notamment les grandes villes où sévissent quelques bandes spécialisées dans le vol de câbles téléphoniques pour en extraire le cuivre et chaque jour une moyenne de 3 vols est signalée. Côté ressources humaines, AT compte redéployer son personnel afin de renforcer les équipes techniques actuellement très réduites notamment en raison du départ massif en retraite des anciens agents et pour Oran, une convention est actuellement en cours de gestation afin de recruter un personnel formé pour l’entretien du réseau et du raccordement de la fibre optique. Selon les responsables du secteur, avec la généralisation du MSAN, les dérangements seront moins fréquents.1.000 km de fibres optiques ont été installés alimentant 59 postes MSAN. Cette modernisation du réseau s’effectue parallèlement au développement que connaît cette opération qui vise à améliorer la qualité de service et notamment du débit ADSL. Néanmoins, en face de ces lourds investissements qui s’ajoutent à la réalisation du câble sous-marin Oran-Valence et dont les plate-formes ont été déjà installées, à Valence et sur la plage de Trouville, à Oran, et ce, dans le but de sécuriser la connexion et éviter tout " bug " comme celui qui a suivi le séisme de Boumerdès, en 2003, les actes de sabotage et de vandalisme sur les installations téléphoniques et du réseau, prennent des dimensions inquiétantes.

A ce sujet, le directeur régional d’AT révèle que si la facture s’est élevée en 2009 à 1,5 milliard de DA, elle a été de 5 milliards, l’année suivante, de 9 milliards en 2011 et pour cette année, elle est estimée à 13 milliards. A ces dépenses imposées par ces pratiques condamnables, s’ajoute le manque à gagner et les désagréments que subissent les clients. Le phénomène touche tout le territoire national et notamment les grandes villes où sévissent quelques bandes spécialisées dans le vol de câbles téléphoniques pour en extraire le cuivre et chaque jour une moyenne de 3 vols est signalée. Côté ressources humaines, AT compte redéployer son personnel afin de renforcer les équipes techniques actuellement très réduites notamment en raison du départ massif en retraite des anciens agents et pour Oran, une convention est actuellement en cours de gestation afin de recruter un personnel formé pour l’entretien du réseau et du raccordement de la fibre optique. Selon les responsables du secteur, avec la généralisation du MSAN, les dérangements seront moins fréquents.